Triathlon Coupe du Monde, Salinas (Équateur)

La coupe du Monde, un peu désorganisée sur Santa Elena a eu lieu sous un ciel couvert avec une humidité de 89%.

Aux alentours de 9 :45 heures 66 athlètes se sont alignés sur la plage et ont pris le départ sous le sifflet en absence de « air horne » habituel.
Bob Haller se retrouve encore tout devant juste avant la première bouée, et sort avec 10 secondes de retard sur le premier nageur Taylor Reid, NZL. Immédiatement il se retrouve dans le groupe de tête, rejoint par 55 athlètes environ sur un parcours de vélo très dangereux, très plat et super rapide.
A la fin du deuxième tour une grande chute sépare le grand groupe. Une chance pour le Luxembourgeois qui se trouve en tête. Plusieurs groupes se formeront et Bob Haller restera avec une trentaine d’athlètes jusqu’à la fin devant.

Alors que la deuxième transition du vélo à la course à pied est généralement le point fort de Bob Haller, il n’arrivera pas à mettre ses chaussures rapidement, sans doute chargé plein d’adrénaline, vu les 45km/h en moyenne parcouru sur le vélo.

La course à pied sera très rapide dès le début, et le Luxembourgeois reparti en quasi dernier de son groupe, ne trouvera pas son rythme habituel. Alors que la veille il était très inquiet, parce que la peau sous le pied, où il avait eu plein d’ampoules pendant la course de la semaine dernière, s’était arrachée avec les départs sur le sable lors de la familiarisation.
Il court les 5 km en 15’27 ‘’ et finit en 28ème position.
56 ‘’ de retard sur le premier souligne la rapidité de la course. 12 abandons DNF et 2 DNS

1. David Castro Fajardo, ESP 52 :21
2. Manoel Messias, BRA 52 :23
3. Joao Pereira, POR 52 :24

28. Bob Haller 53 :17

texte : Viviane Sloniewicz
Updated: 23/10/2018 — 10:32
X3M TRIATHLON MERSCH asbl. © 2018 Frontier Theme